Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 08:14

Lorsque j'ai commencé la construction de mon annexe, j'avais comme objectif de créer un bateau pouvant fonctionner également à la voile dans le but de profiter facilement du lagon. Voici donc la seconde étape de la construction.

 

en premier lieu, nous fabriquons un puit de dérive. L'intérieur est en cp marine, la structure est un assemblage de bois divers... et le polystyrène donne du volume  (il sera ensuite recouvert de fibre de verre). Bref un sandwich.

 

DSCI0641

 

 

Nous découpons ensuite le fond du bateau..... le puit est alors, vissé, collé et stratifié

 

2011-11-11 08.50.51

 

 

Pour supporter le safran, nous réalisons une pièce amovible qui se fixe sur le tableau arrière.

 

 

2011-12-06 17.15.59

 

 

Le grément utilisé est celui d'une ancienne planche à voile. Le pied de mât étant trop court, il est posé sur un plot.

 

2011-12-06 17.16.17

 

 

Vue d'ensemble avec le puit fixé.

 

2011-12-06 17.16.45

 

 

Et voila, un gros jouet pour adultes!!!!

 

DSC00573

 

 

20111130150040(1)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

louvel louis 13/12/2011 11:21

Toutes mes félicitations à notre architecte naval autodidacte, qui progresse d'année en année.
Ayant participé à cette modification de simple annexe en un dériveur performant, je dois ajouter quelles que remarques.
Etant donné le confit social qui sévissait à Mayotte, durant cette période de travail, j'ai dû utiliser des matériaux qui me tombaient sous la main...la plus proche barricade m'a permis de trouver,
très sec, des morceaux de frêne et de la planche de bois rouge local très dur. En fait j'ai repris le recyclage de bois, réutilisable, qui m'avait permit de fabriquer énormément de pièces sur le
cata, An Oriant I, il y a déjà plusieurs années...
Il faut dire que cette technique de choix des matériaux ne date pas d'aujourd'hui car, déjà, au XVIII siècle, nos célèbres ébénistes allaient chercher des poutres de chêne, datant du moyen âge,
laisser pour compte,dans les maisons écroulées..pour réaliser la structure de leurs secrétaires ou de leurs commodes.
Ce choix à l'avantage d'être un plus pour le travail des outils(bois parfaitement sec) et économique. Le moindre produit chez Monsieur Bricolage faisant monter la facture.
Il faut donc, à notre époque, garder en mémoire les avantages du recyclage.

Comme j'ai eu le plaisir de tester les performances de cette annexe-modifiée, je dois affirmer que c'est un bon bateau qui remonte très bien au près. Mais il faut lui donner de la vitesse avant de
virer face au vent.Il possède des qualités extraordinaires au vent arrière, dérive relevée. Il a tout pour faire plaisir en navigation, dans ce si bel endroit qu'est cette anse de Petite Terre où
l'on trouve des îlots propices aux balades aquatiques merveilleuses.
Bon vent à tous ceux qui auront la joie d'utiliser ce petit bijou. Et encore tous mes compliments à l'architecte.
LOULOU

louvel louis 13/12/2011 10:26

Oui, bravo pour cette belle réalisation et bon vent
Cristou et Loulou

Jean-Claude 07/12/2011 09:53

Bravo pour cette petite merveille et quelle patience !
Peut-être le verrons-nous voguer lors de notre prochain séjour à Mayotte chez Seb (en sEptembre 2012 si tout va bien)
Amicalement

marie-robin 07/12/2011 15:14



bonjour, j'espère que nous pourrons faire un tour ensemble


 



Présentation

  • : Le blog de marie-robin
  • Le blog de marie-robin
  • : l'île de mayotte, ses plages, son lagon et nos aventures
  • Contact

Recherche

Liens